Pratique d’Activités Physiques Adaptées comme intervention non médicamenteuse (HAS 2011)

dimanche 14 avril 2019
Les parcours d’Activités Physiques Adaptées de Mooven sont fondés sur les preuves scientifiques (Evidence Based Medicine ). Cette approche de la pratique d’Activités Physiques et sportives permet d’optimiser la prise de décision en mettant l’accent sur l’utilisation des preuves dans la conception et l’accompagnement de nos recherches/actions. Les programmes proposés sont conçus dans un premier temps, à partir des méthodologies les plus rigoureuses (méta-analyses , revues systématiques et essais contrôlés randomisés ) permettant d’obtenir un haut niveau de preuve de recommandations. Néanmoins quand la situation réelle et les besoins spécifiques individuels nous demandent une adaptation du programme « idéal en termes d’efficacité » nous sommes alors à même de proposer du « sur mesure » avec des niveaux de preuves plus faibles (tels que ceux des études cas-témoins). Notre approche met l’accent sur l’utilisation des preuves scientifiques dans la conception de lignes directrices s’appliquant à des groupes de patients et à des populations. Les étapes de la conception de parcours d’accompagnement explicites, fondées sur des preuves scientifiques, sont notre véritable valeur ajoutée :
  1. Répondre à une question à partir d’un questionnement critique, d’une conception du parcours ou du programme et des niveaux de preuve sous le prisme des 5P : Participative, Personnalisée, Prédictive, Préventive et Prouvée sur la population, l’intervention, les résultats, l’horizon temporel, le cadre)
  2. Recherche systématique des meilleures preuves disponibles grâce à notre département R&D innovation
  3. Évaluation critique des preuves de la validité (biais de sélection, biais d’information et d’un facteur de confusion…)
  4. Aspects quantitatifs et qualitatif du diagnostic en termes d’activités physiques adaptées et du programmes préconisés (La taille de l’effet et sa précision, Importance clinique des résultats, Validité externe ou généralisable, Application des résultats dans la pratique courante après numérisation informatique dans nos bases de données, Évaluation de la performance de l’effet…)


Catégories de recommandations
Dans les lignes directrices et autres publications, la recommandation de service clinique est classée en fonction de l’équilibre risque / bénéfice et du niveau de preuve sur lequel reposent ces informations. Le groupe de travail américain sur les services préventifs utilise :
Niveau A: De bonnes preuves scientifiques suggèrent que les avantages du service clinique dépassent largement les risques potentiels. Les cliniciens devraient discuter du service avec les patients éligibles.
Niveau B: Au moins des preuves scientifiques équitables suggèrent que les avantages du service clinique l’emportent sur les risques potentiels. Les cliniciens devraient discuter du service avec les patients éligibles.
Niveau C: Au moins des preuves scientifiques probantes donnent à penser que le service clinique présente des avantages, mais que l’équilibre entre avantages et risques est trop étroit pour permettre de formuler des recommandations générales. Les cliniciens n’ont pas besoin de l’offrir à moins de considérations individuelles.
Niveau D: Au moins des preuves scientifiques équitables suggèrent que les risques du service clinique l’emportent sur les avantages potentiels. Les cliniciens ne doivent pas systématiquement proposer ce service aux patients asymptomatiques.
Niveau I: Les preuves scientifiques font défaut, sont de qualité médiocre ou sont contradictoires, de sorte que le rapport risques / avantages ne peut pas être évalué. Les cliniciens devraient aider les patients à comprendre l’incertitude entourant le service clinique.
Les experts des lignes directrices de GRADE peuvent formuler des recommandations fortes ou faibles en fonction de critères supplémentaires. Certains des critères importants sont l’équilibre entre les effets souhaitables et indésirables (sans tenir compte des coûts), la qualité des preuves, les valeurs et préférences et les coûts.