Chez Mooven, notre équipe R&D imagine, étudie, évalue et développe, sans cesse afin d’optimiser l’accompagnement en Activité Physique Adaptée (APA) à distance. Pour vous présenter notre activité dans ce domaine, nous vous proposons de découvrir notre nouvelle chronique mensuelle ! Et nous commençons avec un premier opus consacré à l’importance du maintien de l’APA pour les patients atteints de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) et à l’intérêt de la visioconférence dans ce contexte. Notre équipe R&D se tient à votre écoute pour échanger sur le sujet, si vous le souhaitez. Bonne lecture et prenez soin de vous !

mercredi 6 mai 2020

BPCO, APA et visioconférence : un intérêt majeur !

L’activité physique adaptée : une importance majeure chez les patients BPCO

 

La Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), caractérisée en premier lieu par une diminution des capacités respiratoires, constitue la 3ième cause de mortalité dans le monde avec une prévalence comprise entre 5 et 10% en France mais certainement sous-évaluée en raison d’un dépistage complexe et coûteux1. Tout comme l’ensemble des personnes atteintes de maladies chroniques, les patients atteints de BPCO sont parmi les plus vulnérables dans le contexte de pandémie actuel2. Dans une méta-analyse3 publiée le mois dernier, les auteurs ont montré que les patients atteints de BPCO ont un risque de progression du Covid-19 quasiment six fois plus élevé qu’une personne ne souffrant pas de cette affection. Le confinement et le maintien de la qualité des soins constituent donc un enjeu vital pour ces patients.

 

Comme précisé dans le rapport INSERM 2019, l’activité physique est reconnue, au même titre que l’oxygénothérapie pour les patients les plus sévèrement atteints, comme la seule thérapeutique induisant une amélioration de la qualité de vie, de la tolérance à l’effort avec un niveau de preuve scientifique de grade A1. Pour compléter les bénéfices des programmes de réhabilitation respiratoire pluridisciplinaires « standard », c’est-à-dire réalisés en centre, certains travaux scientifiques soulèvent l’importance de développer des modalités d’accompagnement permettant d’inscrire les patients dans une pratique régulière et sécurisée à long terme d’activités physiques adaptées (APA)1,4,5. Cette notion constitue un enjeu d’autant plus important qu’il est clairement admis que les patients atteints de BPCO ont un niveau d’activité physique largement inférieur à celui du reste de la population (hors Affections de Longues Durées) et cela est majoré avec la sévérité de la maladie6. Or, il est bien admis que le niveau d’activité physique a un impact direct sur certains paramètres comme le nombre d’hospitalisations ou le risque de mortalité7. Alors que faire pour assurer une pratique régulière d’activité physique chez les patients atteints de BPCO ?

 

Intérêt et perspectives de recherche pour l’accompagnement en APA par visioconférence des patients atteints de BPCO

 

Parmi l’ensemble des solutions existantes8,9,10 pour encourager la pratique régulière d’une APA (par ex. : réseaux de post-réhabilitation respiratoires, applications mobiles, utilisation de podomètres etc.), l’utilisation de la visioconférence présente un intérêt majeur et pas seulement dans une situation de confinement. Cette modalité d’accompagnement permet de lever les principales barrières à la pratique décrites dans cette population11 mais aussi dans de nombreuses pathologies chroniques : déplacements (pour aller sur le lieu de pratique), motivation, isolement, rupture sociale et organisationnelle (manque de temps). Ainsi, des équipes de recherche internationalement reconnues12,13,14 s’intéressent à cette question depuis quelques années. Les auteurs ont montré que la réalisation de programmes d’APA supervisés par visioconférence était non seulement faisable, mais aussi efficace sur certains paramètres de la condition physique (par ex. : force musculaire, tolérance à l’effort) ou de la qualité de vie avec un taux d’adhésion supérieur à 80% chez des patients atteints de BPCO. Néanmoins, comme cela est évoqué pour les programmes de réhabilitation respiratoire « standard »4, la problématique du maintien d’une activité physique régulière sur le long terme reste encore ouverte14. Cette question est d’autant plus complexe que les déterminants de la pratique d’activité physique restent encore mal identifiés15 et font l’objet de nombreuses investigations.

 

Dans ce contexte, les professionnels de Mooven utilisent la visioconférence depuis de nombreuses années pour accompagner en APA les patients atteints de pathologies chroniques comme la BPCO. A l’issue de ces programmes, des bénéfices comparables à ceux évoqués ci-dessus en termes de condition physique ou de qualité de vie ont pu être obtenus.

 

Dans la continuité des travaux de recherche évoqués et dans un souci constant d’amélioration des pratiques, l’équipe R&D de Mooven propose à ses patients atteints de BPCO un programme innovant basé sur un protocole « pyramidal » associant des séances supervisées par visioconférence, des séances non supervisées et des séances d’éducation à la santé. Un programme de recherche clinique développé à partir d’un travail d’expertise scientifique des chercheurs Mooven va être mené dans ce sens, dans les mois à venir. Cette étude a pour double objectif :

 

  1. d’évaluer l’efficacité d’un programme d’APA de 6 mois supervisé en visioconférence sur la qualité de vie, la condition physique et le niveau d’activité physique à court, moyen (12 mois) et long terme chez des patients atteints de BPCO ;
  2. d’apporter des arguments supplémentaires à la réflexion relative à l’évolution du concept de réhabilitation respiratoire comme cela a été initié au Canada par exemple13.

 

L’équipe R&D Mooven vous tiendra au courant des résultats de ses recherches !

 

Références scientifiques

 

  1. Activité physique. Prévention et traitement des maladies chroniques. Rapport INSERM, Éditions EDP Sciences, janvier 2019, Collection Expertise collective.
  2. Emami A., Javanmardi F., Pirbonyeh N., & Akbari A., (2020). Prevalence of Underlying Diseases in Hospitalized Patients with COVID-19: A Systematic Review and Meta-Analysis. Archives of Academic Emergency Medicine.
  3. Wang B., Li R., Lu Z., Huang Y. (2020). Does comorbidity increase the risk of patients with COVID-19: evidence from meta-analysis. Aging (Albany NY).
  4. Ng C., Mackney J., Jenkins S., Hill K. (2012). Does exercise training change physical activity in people with COPD? A systematic review and meta-analysis. Chron Respir Dis.
  5. Jenkins A., Gowler H., Curtis F., Holden N., Bridle C., & Jones A., (2018). Efficacy of supervised maintenance exercise following pulmonary rehabilitation on health care use: a systematic review and meta-analysis. Int J Chron Obstruct Pulmon Dis.
  6. Watz H., Waschki B., Meyer T., Magnussen H., (2009). Physical activity in patients with COPD. Eur Respir J.
  7. Garcia-Rio F., Rojo B., Casitas R., Lores V., Madero R., Romero D., Galera R., Villasante C., (2012). Prognostic value of the objective measurement of daily physical activity in patients with COPD.
  8. McCabe C., McCann M., & Brady AM., (2017). Computer and mobile technology interventions for self‐management in chronic obstructive pulmonary disease. Cochrane Database of Systematic Review.
  9. Chaplin C., Hewitt S., Apps L., Bankart J., Pulikottil-Jacob R., Boyce S., Morgan M., Williams J., & Singh S., (2017). Interactive web-based pulmonary rehabilitation programme: a randomised controlled feasibility trial. BMJ Open.
  10. Geidl W., Semrau J., Streber R., Lehbert N., Wingart S., Tallner A., Wittmann M., Wagner R., Schultz K., Pfeifer K., (2017). Effects of a brief, pedometer-based behavioral intervention for individuals with COPD during inpatient pulmonary rehabilitation on 6-week and 6-month objectively measured physical activity: study protocol for a randomized controlled trial. Trials.
  11. Keating A., Lee A., Holland AE., (2011). What prevents people with chronic obstructive pulmonary disease from attending pulmonary rehabilitation? A systematic review. Chron Respir Dis.
  12. Bhatt SP., Patel SB., Anderson EM., Baugh D., Givens T., Schumann C., Sanders JG., Windham ST., Cutter GR., Dransfield MT., (2019). Video Telehealth Pulmonary Rehabilitation Intervention in Chronic Obstructive Pulmonary Disease Reduces 30-Day Readmissions. Am J Respir Crit Care Med.
  13. Tsai LL., McNamara RJ., Moddel C., Alison JA., McKenzie DK., McKeough ZJ., (2017). Home-based telerehabilitation via real-time videoconferencing improves endurance exercise capacity in patients with COPD: The randomized controlled TeleR Study. Respirology.
  14. Marquis N., Larivée P., Dubois MF., Tousignant M., (2015). Are improvements maintained after in-home pulmonary telerehabilitation for patients with chronic obstructive pulmonary disease? Int J Telerehabil.
  15. Gimeno-Santos E., Frei A., Steurer-Stey C., de Batlle J., Rabinovich RA., Raste Y., Hopkinson NS., Polkey MI., van Remoortel H., Troosters T., Kulich K., Karlsson N., Puhan MA., Garcia-Aymerich J., PROactive consortium. (2014). Determinants and outcomes of physical activity in patients with COPD: a systematic review. Thorax.